MENU
Faire un don
Header image

Barry News 02/2022


Comment nous socialisons et habituons nos chiots

Chaque année, une vingtaine de chiots avec pedigree viennent au monde à la Fondation Barry. L’une des exigences de qualité de notre élevage est de les soutenir dans le développement de leur comportement social afin qu’ils puissent s’épanouir et devenir des chiens amicaux qui savent rester calmes dans différentes situations.

Photos : © Fondation Barry | Déborah Dini

image

La socialisation débute dès la naissance

À la Fondation Barry, Cécile Loye est responsable de la formation et de l’occupation des chiens. Elle jouit d’une longue expérience dans la socialisation et l’habituation des chiots, ce qui passe par un maximum d’expériences positives durant les premières semaines de vie. Cécile Loye et son équipe suivent pour cela un processus d’entraînement structuré. Les premières étapes de l’apprentissage ont lieu dès la naissance : chaque chiot est pesé quotidiennement afin de surveiller sa croissance. Les petits sont ainsi habitués à être pris dans les mains, portés et manipulés. Il est également important de parler aux chiots. Dès que leur ouïe est développée, la radio est allumée pendant la journée afin qu’ils puissent s’habituer à différentes voix et à divers bruits. À partir de la cinquième semaine de vie, on fait écouter aux chiots d’autres bruits du quotidien, tels que sirènes, feu d’artifice, avions, enfants qui pleurent et sons d’animaux.

image

L’accent est mis sur la propreté

Faire ses besoins à l’endroit souhaité nécessite aussi un apprentissage. Au début, les chiots se trouvent avec leur mère dans le box prévu pour la mise bas et se nourrissent de son lait. « À partir de la troisième semaine de vie, le lait maternel est complété, ce qui fait que les chiots gagnent en indépendance. C’est donc le bon moment pour leur apprendre où ils peuvent faire leurs besoins », explique Cécile Loye. Pour ce faire, la zone située devant le box de mise bas est recouverte de journaux et les petites boules de poils sont placées dessus ou appelées plusieurs fois par jour, après avoir mangé et dormi, pour y faire leurs besoins. Quelque temps plus tard, la trappe qui donne sur la cour extérieure couverte est ouverte pour qu’ils apprennent à faire pipi dehors. À partir de cinq à six semaines, les chiots sont capables de parcourir une distance un peu plus grande entre le box de mise bas et l’espace extérieur pour se soulager dans le pré ou sur le gravier. « Après dix semaines, lorsqu’ils rejoignent leur nouvelle famille, ils sont pratiquement propres », résume Cécile Loye.

image

Des personnes et des objets inconnus

Dès la sixième semaine de vie, les chiots sont présentés aux visiteurs de Barryland. Ils profitent ainsi du contact avec des personnes inconnues. Un petit programme d’entraînement quotidien leur permet en outre d’apprendre progressivement d’autres bases importantes. Bien que cela ne soit pas encore absolument nécessaire à cet âge, les petits sont régulièrement brossés debout sur un podium. Cette activité de brossage ainsi que l’examen et le toucher des oreilles, de la gueule, des pattes, etc. les prépare aux futures visites chez le vétérinaire et leur apprend à rester calmes.

Un peu plus tard, à partir de leur huitième semaine de vie, les chiots apprécient par-dessus tout de parcourir le labyrinthe. Il s’agit d’une construction en bois réalisée spécialement à cet effet. Les couloirs sont équipés de différentes surfaces et de toutes sortes d’objets, tels que miroirs, boîtes suspendues et chaînes qui tintent, marches d’escalier et tôle ondulée ainsi que petits piquets en bois qu'il faut passer en slalomant. Tout cela sert à habituer les chiots, dans un environnement positif et à l’aide de friandises, aux choses potentiellement effrayantes auxquelles ils peuvent être exposés dans la vie quotidienne.

image

Après la socialisation, place à la formation

Après cette phase de socialisation, les chiots quittent la fondation à la dixième semaine et rejoignent leur famille. Avec les petits Saint-Bernard qui restent à la fondation ou que nous achetons à d’autres éleveurs, nous commençons par un programme de formation varié qui comprend en outre des visites régulières au marché hebdomadaire et des excursions au centre-ville. Les chiots ont ainsi la possibilité d’entrer en contact avec des poussettes, des enfants en bas âge et bien sûr d’autres chiens.

La formation de base des chiots est complétée par l’enseignement des principaux commandements pour la vie au quotidien, ceci afin qu’ils soient prêts pour toutes les aventures qui attendent un Saint-Bernard du Grand St. Bernard.

image

Cela pourrait aussi vous intéresser

preview image for next content

Barry News 01/2022

Barry News 01/2022: Notre élevage est sur la bonne voie

Votre don – une aide précieuse !

Fb Spenden

Don

Fb Spenden Patenschaften

Parrainage d’un chien

Fb Spenden Stiftungen

Parrainage thématique

Fb Spenden Legate

Héritages et legs

Fb Spenden Unternehmen

Entreprises

Faites un don maintenant